Pasolini et l’Odeur de l’Inde - C'est parti pour un tour avec Philippe Soreil sur SIS Radio - 21/03/2022

574 vues

Pier Paolo Pasolini

C'est parti pour un tour avec Philippe Soreil sur SIS Radio
Émission du 21/03/2022

Aujourd’hui, avec Exploration du Monde, on va évoquer Pasolini, dont je parles dans mon film documentaire « 7 jours à Rome » en tournée avec Explo jusqu’à la fin de cette semaine.

C’est vrai que dans « 7 jours à Rome », il y a une séquence consacrée à Pier Paolo Pasolini, que nous avons tournée dans les « borgates », ces quartiers de la banlieue de Rome que Pasolini affectionnait particulièrement et où il avait eu quelques aventures avec des « ragazzi di vita » ... avant d’être sauvagement assassiné sur une plage d’Ostia dans la nuit du 1er au 2 novembre 1975, par un jeune prostitué. Sa mort violente est alors interprétée comme le reflet d'une vie parsemée de scandales.

  • Pasolini a aussi voyagé, notamment en Inde. Oui, avec Alberto Moravia. Un voyage qu’il raconte dans « L’Odeur de l’Inde » 

  • 7 jours à Rome » le film qu’on peut encore voir pendant quelques jours dans le circuit Explo 

Jusqu’au 27 mars exactement ! Je suis allé tourner avec un romain pur souche, qui connait autant la banlieue que la Rome Antique ... et il valait mieux être accompagné dans ce coin un peu malfamé, car on n’y était pas vraiment les bienvenus. Ses habitants restent encore très farouches ... alors quand ils voient débarquer une caméra, ils se cachent chez eux ... c’est dans ce quartier que Pasolini aimait aller à la rencontre de jeunes gens un peu sauvages ! 

  • Pasolini aimait les aventures ... et pas seulement autour de Rome

En 1961, Pier Paolo Pasolini se rend en Inde. Pour lui, c’est une découverte bouleversante de la terre sacrée, qu’il foule pour la première fois au côté des romanciers Elsa Morante et Alberto Moravia. Ainsi, le prestigieux trio italien chemine entre Bombay, Calcutta, Delhi et Bénarès.

Pasolini rapporte de ce voyage des écrits qui mêlent anecdotes, errances et réflexions sociologiques. Il y a d’abord l’émerveillement face à la beauté, la douceur de l’Inde ... il y a ses rencontres, et puis vient, très vite, l’épouvantable misère. Pasolini, l’intellectuel engagé, s’insurge. Il ne peut s’empêcher de tracer des parallèles entre le système de castes indien et celui de son pays natal.
Au-delà du carnet de voyage qui révèle un regard, une sensibilité, sa vision de l’autre et du monde, L’Odeur de l’Inde dessine l’autoportrait de Pasolini face à une humanité qui le fascine ... mais qui le dépasse.

  • Et Moravia a aussi écrit un livre sur ce même voyage avec Pasolini ?

Un livre intitulé « Une certaine idée de l’Inde ». Alors autant le bouquin de Pasolini est moins un récit qu’une « odeur », respirée lors de ses errances nocturnes et le spectacle d’une étrange spiritualité qu’il vit comme une descente au sein d’une humanité primitive... alors que pour Moravia, c’est le choc culturel et la force d’un pays qui se relève d’un énorme défi social, dont il décrit l’élégante immensité et la douceur des paysages.

  • Comme quoi, on peut faire le même voyage et voir les choses tout à fait différemment

C’est toujours ce que je dis quand je parle d’Explo ... on a à peu près tout exploré sur terre. Ce qui diffère, c’est la différence des regards que portent les cinéastes sur le monde à travers leurs films, ce en quoi, ils restent des explorateurs !

  • On le rappelle une dernière fois : « 7 jours à Rome » mon film avec Explo, c’est jusqu’au 27 mars.

Tous les renseignements sont sur le site web : https://explorationdumonde.be/index.php/films/305-7-jours-a-rome


Écouter l'émission directement sur Spotify :

C'est parti pour un tour l'émission francophone sur S.I.S Radio qui vous parle des plus beaux voyages. En partenariat avec Exploration du monde

L'émission de notre explorateur vedette Philippe Soreil est aussi disponible en podcast sur les apps gratuites :

Rejoins-nous sur nos réseaux sociaux :