Sénégal - Parc de Niokolo Koba - Afrique

266 vues

Sénégal en Afrique

Aujourd’hui Philippe Soreil nous proposes un voyage au Sénégal...

Qui n’a jamais rêvé de vivre un moment « Out Of Africa » ? Le Kenya, c’est trop banal ... Moi je vous suggère mieux encore, de vous immerger dans la faune et la flore du Sénégal et de vous poser une semaine, par exemple, en surplomb du fleuve Gambie au milieu d’un parc d’animaux sauvages et d’oiseaux de toutes les couleurs.

  • Où ça au Sénégal ?

Dans le Parc de Nyokolo Koba ...

Dans une tente avec terrasse en surplomb du fleuve avec tout le confort de luxe d’un « 5 étoiles » à l’européenne ... pour observer la faune en sirotant un apéritif exotique ...

Pas n’importe où et pas n’importe comment, dans le Parc de Niokolo Koba, classé au Patrimoine Mondial par l’Unesco. Créé en 1954, le Parc national du Niokolo-Koba (PNNK) est situé à 650 km à l’est de Dakar dans la région de Tambacounda. Avec près d’un million d’hectares d’une nature incroyablement riche, entre forêts-galeries, grandes plaines humides, savane arborée, collines rocheuses, rives abruptes, bambouseraies géantes ou forêt tropicale à perte de vue. En son cœur coulent plusieurs rivières dont le mythique fleuve Gambie qui offre à cet environnement unique un foisonnement de vie sauvage.

  • Que peut-on y rencontrer ?

Le Parc abrite une remarquable diversité d’animaux sauvages. Peu habitués aux safaris de masse, les animaux sont ici plus farouches qu’ailleurs. Les approcher s’apprécie comme nulle part ailleurs. On peut ainsi avoir la chance d’apercevoir lions, léopards, buffles, antilopes, chimpanzés et babouins, hippopotames et crocodiles, le grand élan de Derby ou encore plus de 300 espèces d’oiseaux, …

  • Qui dit Patrimoine de l’Unesco dit protection totale ...

Le Parc National du Niokolo-Koba est un écrin fragile. Le Niokolodge entend participer concrètement à sa préservation, sa défense et son développement

durable.

  • Ce qui implique quoi ?

Cela signifie l’investissement dans les activités économiques et sociales des villages en bordure du Parc, la sensibilisation à la gestion des déchets, la protection de la biodiversité, le soutien aux gardes dans la lutte contre le braconnage et les incendies volontaires, ou encore la protection des derniers éléphants voire la réintroduction de nouveaux individus.

  • Avec des safaris en 4 x 4 ?

Les sorties d’observation et de photo impliquent de passer de nombreuses heures dans un véhicule 4×4, sur des pistes souvent chaotiques.

Les départs sont à la pointe du jour pour 2 à 3 heures sur les pistes du Parc. Retour pour un petit déjeuner copieux, puis la sortie de l’après-midi démarre à 16h00 et retour au camp à 19h00. Autre possibilité : partir toute la journée. On emportere alors le breakfast et un lunch box préparés par les cuisiniers. Il y a aussi des observatoires d’affut sécurisés et même des balades à pied et des sorties nocturnes avec jumelles à infra-rouge ...

  • Ca doit coûter une blinde ?

Ben en fait pas tellement que ça finalement. Environ 150 € par jour et par personne. Il y a des possibilités de transferts depuis Dakkar ... vous trouverez tous les renseignements pratiques sur niokolodge.sn (Sénégal)


C'est parti pour un tour l'émission francophone sur SiS Radio qui vous parle de plus beaux voyages. En partenariat avec Exploration du monde

L'émission de notre explorateur vedette Philippe Soreil est aussi disponible en podcast sur les apps gratuites :

Rejoins-nous sur nos réseaux sociaux :